Get Adobe Flash player
Accueil AUXIA Outils 2017 RENEGOCIATION DES STATUTS DES PERSONNELS

2017 RENEGOCIATION DES STATUTS DES PERSONNELS

petition 3


En 2017 Une négociation cruciale s'engage
pour harmoniser nos statuts au sein de l'UES MALAKOFF MEDERIC.



LE NOUVEAU STATUT SOCIAL NE DOIT PAS ETRE LA VARIABLE
D’AJUSTEMENT DES COUTS DE GESTION


La nouvelle Direction du groupe veut consacrer l’année 2017 à une harmonisation
de nos statuts issus de A3M , QUATREM ou MMS.

Après 10 année de dégradation constante nous devons tous avoir pour ambition
la réévaluation et la modernisation de nos statuts.

Au delà du maintien acté des salaires et des emplois, des sites et de la convention collective des IRC ,
il faut redonner des perspectives de progression salariales.

Ces négociations sont celles prévues par la loi, rien de plus, mais l’entrée en vigueur
récente des assouplissement de la loi Travail demandent une extrême vigilance.

Les attentes sont d’autant plus fortes que nombre de sujets sont en déshérence (Prime et Ancienneté,
Télétravail, Prévoyance Santé, Article 83, Egalité promotionnelle des Femmes,
Gpec…)

Vos élus CFTC seront une véritable force de proposition et d’exigence pour que cette négociation

ne soit pas une opportunité de nouvelles économies de gestion.

Pouvez télécharger Icipdf Notre Brève


 

Agenda

Le mois dernier Avril 2020 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 14 1 2 3 4 5
week 15 6 7 8 9 10 11 12
week 16 13 14 15 16 17 18 19
week 17 20 21 22 23 24 25 26
week 18 27 28 29 30

Elus & Représentants

Florence-Parent.jpg

Adhésion

Meteo

Publicité

Lien proposé:
Fondation Handicap MM
Faciliter l’accès à la santé et à l’emploi 100% dédiée au handicap, la fondation veut contribuer à lever les obstacles en faisant évoluer les mentalités et les comportements
Malakoff Médéric
Malakoff Médéric est un groupe de protection sociale paritaire et mutualiste à but non lucratif
Travail Emploi Santé
Fiches pratiques du droit du travail. Accès et accompagnement vers l'emploi
CFTC
Quels repères donne t-elle ? Une priorité : les plus faibles et les plus démunis